République Tunisienne

Ministère de l’agriculture,
des ressources hydrauliques
et de la pêche

Conjoncture agricole

 

Les résultats de l'investissement agricole privé durant les sept premiers mois de l'année 2018

  • Les investissements déclarés durant les sept premiers mois de 2018 ont atteint 5160 opérations d’investissement pour une valeur de 869.7 MD contre 5693 opérations d’investissement de 990.8 MD pendant la même période de 2017 enregistrant ainsi un déclin de 9.4 % en termes de nombre et de 12.2 % en termes de valeur. La répartition mensuelle ci-dessous montre que le volume des investissements déclarés a enregistré un pic durant le mois de juillet 2017 et ce suite à la prorogation des délais pour les déclarations selon l’ancien code d’investissement. Il convient de signaler que la cadence des investissements déclarés a gardé l’évolution enregistrée suite à l’entrée en vigueur de la nouvelle loi.

  • Les investissements déclarés pour la composante des équipements sont de l’ordre de 423.3 MDT, soit 49.7 % de l’ensemble des investissements déclarés jusqu'à la fin du mois de juillet 2018, dont 112.0 MD pour l’acquisition de 1748 tracteurs, 6.9 MD pour l’acquisition de 89 moissonneuses batteuses et 1.5 MD pour l’acquisition de 47 machines de récolte.
  • Les investissements agricoles privés agréés par l'APIA durant les sept premiers mois de 2018 ont atteint 3143 opérations pour un volume de 386.7 MD contre 2408 opérations de 276.0 MD pour la même période de 2017 enregistrant ainsi une augmentation de     30.5 % en termes de nombre et de 40.1 % en termes de valeur. Ces investissements vont permettre la création de 3971 emplois permanents.

 

  • Les investissements approuvés sont répartis selon les activités comme suit (MD) :

Activités

7 mois 2017

7 mois 2018

Taux d’évolution

Agriculture

178.6

259.4

+ 45.2 %

Pêche

25.4

15.1

- 40.6 %

Aquaculture

1.1

0

-

Services agricoles

43.3

68.9

+ 59.1 %

Première transformation

27.6

43.3

+ 56.9 %

Total

276.0

386.7

+ 40.1 %

  • Les investissements des SMVDA ont augmenté pour atteindre un volume de 19.7 MD contre 5.7 MD durant la même période de l’année précédente.
  • Les investissements à participation étrangère ont augmenté pour atteindre un volume de 13.0 MD contre 6.5 MD durant la même période de l’année précédente.
  • Les investissements dans l’arboriculture fruitière ont enregistré une augmentation pour atteindre une valeur de 85.0 MD contre 64.4 MD durant la même période de 2017 dont 72.9 % étaient consacrés à l’oléiculture pour un volume de 62.0 MD.
  • Les investissements dans l’activité des travaux de préparation de la terre, de récolte et de protection des végétaux ont atteint une valeur de 30.0 MD ce qui représente 43.5 % du volume global des investissements approuvés dans les services agricoles.
  • Deux opérations dans des secteurs innovants ont été approuvées et qui concernent le traitement biologique. Par ailleurs 33 opérations d’investissements ont été approuvées comprenant des composantes photovoltaïques d’une valeur de 2.7 MD.
  • Les huileries demeurent l’activité qui attire le plus d’investissement dans la première transformation où la valeur des investissements approuvés a atteint 37.9 MD soit   87.5 % du volume global approuvé concentrés principalement dans les huileries biologiques.
  • Le taux de participation des institutions de financement dans la structure de financement des projets a augmenté pour atteindre 20.9 % contre un taux de 8.4 % durant la même période de 2017.
  • Les investissements approuvés vont bénéficier de primes d’une valeur de 122.5 MD ce qui représente 31.7 % du schéma de financement des opérations d’investissement dont 120.2 MD ont été approuvées selon la nouvelle loi. La prime des investissements matériels pour l’amélioration de la productivité représente 68 % avec l’approbation de l’acquisition de 1595 tracteurs pour une valeur de 100.0 MD et de 24 moissonneuses batteuses pour une valeur de 6.1 MD  et de 37 machines de récolte pour une valeur de 1.0 MD.

  • Les comités d’octroi d’avantages ont approuvé durant les sept premiers mois de 2018, 51 prêts fonciers d’une valeur de 6.8 MD contre 25 prêts fonciers d’une valeur de 2.2 MD durant la même période de l’année antérieure. Ces prêts permettront l'intégration de 675 hectares de terres agricoles dans le cycle économique.

 

 

Récapitulatif sur les résultats d’investissement durant les sept premiers mois de l'année 2018